Qualité de vie et bien-être pour nos enfants

Une ville pour nos enfants

« Un citoyen est, par essence, éclairé »  disait Léon Gambetta. L’éducation est la base de la socialisation, de la possibilité pour chacun de s’épanouir et de s’émanciper. La lutte contre les inégalités commence par l’éducation. Nous souhaitons placer l’enfance et la jeunesse au cœur de l’action municipale et donner à chacun de nos enfants le cadre le plus qualitatif possible pour grandir.

  1. Le plan Ecoles Vertes

    Pour nous adapter aux enjeux climatiques et assurer le bien-être de nos enfants, nous engagerons un plan “écoles vertes” sur l’ensemble du mandat. Il aura pour premier objectif la « débitumisation » et la végétalisation des cours de récréation pour lutter contre les îlots de chaleur (voir zoom). Tous les travaux engagés pour la rénovation et la construction de bâtiments scolaires viseront à réduire leur impacte écologique.

  2. Une nouvelle école éco-construite

    Une nouvelle école devait être construite mais n’a finalement pas été réalisée. Dans le même temps, l’école de la Source a été menacée de fermeture. Avec l’accroissement démographique, une nouvelle école sera nécessaire afin d’éviter les « écoles-collèges » et favoriser les établissements à taille humaine. Elle sera éco-construite et imaginée en concertation avec les usagers.

  3. Vers le label éco-école pour Thonon

    Nous soutiendrons les établissements scolaires pour obtenir le label “éco-école” (programme soutenu par l’ADEME et le Ministère de l’Education Nationale). Le programme permet aux établissements scolaires volontaires de travailler successivement sur l’un des 8 thèmes prioritaires autour desquels le projet se développe : l’alimentation, la biodiversité, les déchets, l’eau, l’énergie, la santé, les solidarités et le climat. Ces thèmes sont envisagés dans un projet global impliquant aussi bien les élèves et les enseignants que les élus locaux, les associations locales et les parents d’élèves.

  4. Des cantines scolaires plus ambitieuses

    Malgré les efforts engagés, nous pouvons faire mieux pour les cantines scolaires : travailler sur la qualité gustative, la transformation des produits sur place, les circuits courts et une révision des barèmes tarifaires. La prise en compte du quotient familial n’a pas suffi à rentre les tarifs accessibles pour tous.

  5. Periscolaire, un lieu dédié pour les mercredis et les vacances
    Afin que les enfants ne soient pas encore dans les locaux scolaires le mercredi et durant les vacances, nous mettrons en place de nouveaux espaces dédiés en utilisant les lieux de la ville permettant d’accueillir des enfants. Cela favorisera de plus la mixité. Au moins l’un de ces lieux sera une ferme pédagogique afin de favoriser l’éducation au développement durable, à la biodiversité et à l’agriculture

  6. Droit au départ, un lieu d’accueil délocalisé

    Comme de nombreuses communes, nous achèterons un centre de vacances dans une autre région pour pouvoir y accueillir à moindre coût les enfants en colonie de vacances ou classe découverte, les jeunes en camp ou chantiers, les familles et les seniors via le CCAS.

  7. Formation et sensibilisation à l’ère du numérique

    Le numérique est un formidable outil mais implique une formation quant à ses usages et à la protection de la vie privée. Les réseaux sociaux peuvent être utilisés à mauvais escient et conduire à du harcèlement scolaire. Une offre de formation doit être mise en place et des personnes ressources facilement consultables pour les parents et enfants, ainsi que tous les acteurs éducatifs, animateurs périscolaires, encadrants d’activités sportives et culturelles, enseignants, etc.

  8. Une crèche à large amplitude horaire

    Afin de soutenir les parents qui ont des heures de travail particulières et qui sont parfois contraints de laisser leur(s) enfant(s) très tôt le matin et/ou de le(s) récupérer tard le soir, nous ouvrirons une crèche municipale à large amplitude horaire.

  9. Une halte garderie

    Nous mettrons en place une halte-garderie pour accueil occasionnel des enfants pendant une courte durée afin d’apporter des solutions flexibles aux parents (rendez-vous médicaux, démarches administratives etc.)

  10. Création de Conseil Municipaux des jeunes

    Afin de prendre en compte la parole des jeunes et de former les citoyens de demain, nous créerons deux conseils municipaux jeunes, élus pour deux ans : l’un concernant les élèves de CM1 à 5ème, l’autre les élèves de 4ème et plus.

Le Plan Ecoles Vertes: le développement durable au cœur de l’école

Les écoles accueillent nos enfants 7 à 11h par jour. Elles doivent leur offrir des conditions optimales pour leur développement et les apprentissages. Bâtiments et espaces extérieurs doivent être pensés et aménagés pour favoriser les activités et permettre un vécu de qualité. Les cours d’école sont des réserves de chaleur. Il est temps d’en faire des espaces verts, arborés, vivants. La gestion des eaux pluviales et de création de zones “potagères” seront également au programme. À l’issue d’un diagnostic technique, un appel à projet sera lancé à destination des conseils d’écoles pour construire ensemble un plan pluriannuel d’aménagement. L’objectif est de retirer le bitume sur une partie des cours pour planter des végétaux, générateurs d’ombre et de fraîcheur naturelle. Nous choisirons des essences d’arbres pour re-créer de l’ombre. Selon des études, la différence de température peut atteindre jusqu’à 6 ou 7°C.

Nous invitons les Thononaises et les Thononais qui souhaitent s’engager
dans cette Nouvelle Ère à nous rejoindre pour inventer la ville de demain !

JE SIGNE LE MANIFESTE !