Thonon ville connectée et inclusive

Nous sommes aujourd’hui entrés dans une nouvelle ère, celle du numérique. Comme dans tous changements majeurs de paradigme, il est nécessaire d’accompagner nos concitoyens dans cette transition afin de profiter des bénéfices de ces nouvelles technologies de l’information et de la communication (TIC). Aujourd’hui, 13 millions de personnes sont en difficulté avec les usages du numérique. La dématérialisation des démarches administratives ne doit pas engendrer l’abandon d’une partie de la population.

Ces technologies représentent une chance pour améliorer la qualité des services urbains et réduire les coûts de fonctionnement de la ville. Elles rendent  également plus facile la participation. Ainsi les habitants évoluent d’un rôle de consommateur des services municipaux vers celui de partenaires, de parties prenantes de leurs développements. Pour fonctionner efficacement, une ville intelligente doit donc inclure ses habitants. La ville intelligente est d’abord humaine, vivante et accueillante.

  1. Des points de médiation numérique pour accompagner les habitants
    Afin d’aider les habitants dans leurs démarches administratives en ligne, nous créerons des points de médiation numérique en lien avec les points services publics dans les différents quartiers de la ville. Des ateliers numériques seront également mis en place pour faciliter la maîtrise des usages et de lutter contre la fracture numérique.
  2. La fibre pour l’ensemble de la ville
    Le déploiement du très haut débit est enfin en cours à Thonon. Il devra être accéléré pour permettre à tous un accès au numérique. La ville doit également agir auprès des opérateurs pour assurer une connexion 4G opérante. Le déploiement de la 5G pose en revanche question. Très consommatrice d’énergie, nécessitant de nombreuses antennes, nous devons être vigilants et appliquer le principe de précaution. Priorité au très haut débit fixe.
  3. Soutenir le télétravail

    Nos modes de travail changent et le télétravail se développe de plus en plus. Dans un territoire transfrontalier comme le nôtre, le télétravail peut avoir un impact important sur la réduction des déplacements et donc la réduction de notre empreinte écologique. Il permet aussi de maintenir et de créer des emplois sur le territoire, qui favoriseront le développement local. La ville doit accompagner ce processus en soutenant la création de lieux de co-working pour éviter l’isolement mais aussi stimuler la créativité et les échanges. Nous devons porter dans les instances transfrontalières et au niveau national cette question pour améliorer la réglementation.

  4. Un Tiers-lieu pour Thonon, espace social innovant
    Phénomène national, les tiers-lieux se développent dans l’ensemble du pays. Ils peuvent avoir des formes très différentes selon les porteurs de projet. Portés par les habitants, ils regroupent en un même lieu des espaces de co-working, des entreprises, des services publics, des espaces associatifs ou culturels, des fablab etc. Ces lieux favorisent le lien social, la créativité et la rencontre de différents publics. Une ville avec un tiers-lieu, c’est une ville de projets ! Il s’agit donc de l’imaginer ensemble, avec les associations, les partenaires privés et la ville.

  5. Développement d’une plateforme participative
    Nous créerons une plateforme destinée à donner la parole aux habitants, que cela soit pour apporter des idées, des observations, ou signaler un problème aux services de la Mairie.

  6. Un pole numérique
    Nous agirons pour renforcer l’intégration des différents organismes et associations existantes afin de réunir les acteurs du numérique (acteurs associatifs, médiateurs numériques, entreprises etc.) afin de créer un véritable pôle numérique. Il permettra de coordonner les initiatives, de favoriser l’échange et le partage des bonnes pratiques.

  7. Un wifi linéaire public gratuit
    Nous créerons un réseau wifi public gratuit dans la ville afin de donner facilement accès à une connexion au plus grand nombre. Actif en journée, il donnera un accès plus égalitaire à l’information et aux services. Des mesures techniques de protection de mineurs (type contrôle parental) seront recherchées.

  8. Vers la collecte intelligente des déchets
    Les nouvelles technologies permettent également d’optimiser la collecte des déchets. Des équipements spécifiques peuvent ainsi augmenter le taux de recyclage et de tri, et diminuer la dépense énergétique consacrée à leur collecte (voir Zoom). Nous devons dès à présent étudier et expérimenter ces solutions pour préparer l’avenir.

  9. Eclairage public intelligent
    Nous reverrons le système d’éclairage public. Il existe aujourd’hui des technologies relatives à l’éclairage public qui permettent de limiter la pollution lumineuse et de réaliser des économies qui pourront être réinvesties dans le développement de conteneurs connectés notamment.

  10. Jumelage avec d’autres villes intelligentes en France
    Il existe aujourd’hui de nombreux réseaux nationaux et internationaux de villes intelligentes dont le but est de partager les meilleures technologies et pratiques existantes. Il serait profitable à Thonon d’être partie prenante de ces réunions afin d’adapter ces enseignements à sa réalité.

Collecte intelligente des déchets

La première approche est de donner aux habitants des informations fiables et en temps réel sur la gestion de leurs déchets. On pourrait ainsi imaginer l’intégration d’un onglet spécial dans la plateforme participative de la ville sur les déchets incluant le calendrier de ramassage des ordures, les horaires de la déchetterie la plus proche, les conteneurs en ville, ou même des bons de réservation pour un composteur individuel.
Dans un deuxième temps, il serait aussi possible d’intégrer les nouvelles technologies directement dans le matériel de collecte. Il existe de nombreuses innovations qui ont fait leurs preuves dans le domaine des conteneurs connectés (mesure du taux de remplissage en temps réel).
Citons ainsi la Start up Terranova et son dispositif intelligent “Cliiink”. Cet équipement combine des capteurs, placés sur les points de collecte, qui caractérisent les déchets déposés et les comptabilisent, et une application smartphone qui offre au particulier pratiquant le tri, des points, convertibles en bons d’achat dans les commerces du quartier ou en dons à des associations caritatives. Le procédé a été expérimenté avec succès en 2016 et 2017 dans la métropole Aix-Marseille-Provence : “Sur un total de 40 000 habitants, un quart ont adhéré au programme et la collecte de verre a progressé de 20% sur les points-test, soit 3 à 5 fois plus que l’incitation au tri avec des outils classiques ». Plus de tri à la source signifie aussi, au-delà de l’impact environnemental, des économies pour la commune.  L’application a permis aux commerçants à proximité de voir leur chiffre d’affaire augmenter, renforçant ainsi la cohésion sociale du quartier – qui est un autre objectif de la smart city.

Nous invitons les Thononaises et les Thononais qui souhaitent s’engager
dans cette Nouvelle Ère à nous rejoindre pour inventer la ville de demain !

JE SIGNE LE MANIFESTE !